Approche De L’enseignement Biblique Concernant La Guérison – 2ème Partie

Si vous avez manqué l’article d’introduction de la semaine dernière à ce sujet, n’oubliez pas de rattraper ce que vous avez manqué !

Dire à une personne que c’est de ‘sa faute’ si il ou elle n’est pas guéri(e), y compris dans le contexte d’accidents tragiques et de mort, n’est pas un enseignement correct, selon nous. La raison pour laquelle une personne n’est pas guérie peut être parce que cette personne n’a pas construit une vie de foi à travers la Parole, mais ce n’est peut-être pas le cas. À tout moment, une personne peut se repentir, chercher Dieu et se plonger lui-même/elle-même dans la Parole. Bien sûr, si la personne avait la foi selon Marc 11:24, elle aurait ce qu’elle demande. Cependant, une personne ne peut pas déterminer complètement qu’elle possède ce genre de foi. Cela doit être accordé par Dieu. Donc, il faudrait plutôt parler de ce qu’une personne peut faire pour maximiser le potentiel de guérison et pour se reposer en Dieu si la guérison ne vient pas.

1. Nous conseillons d’abord aux personnes de se placer dans les mains de Dieu et de se soumettre à Lui comme Seigneur. Tous devraient confesser tout péché connu, malédictions, amertume, non-pardon et malédictions générationnelles auxquels nous n’aurions peut-être pas renoncé dans nos premiers pas de disciples – c’est insinué par Jacques.

2. Deuxièmement, les personnes devraient prendre le repas du Seigneur. Cela a le pouvoir de guérison..

3. Les personnes devraient appeler les anciens pour être ointes avec de l’huile et recevoir la prière pour la guérison (Jacques).

4. Les personnes devraient concentrer leur esprit sur leur destinée dans la Vie Eternelle et l’Age à Venir et être entièrement remplies de l’Espérance de leur destinée ultime. Elles peuvent ainsi vaincre la peur de la mort.

5. Elles devraient méditer sur la bonté de Dieu et du Messie et sur les promesses bibliques de guérison pour donner à Dieu l’opportunité d’accorder la foi pour la guérison. Il y a donc quelque chose que nous pouvons faire, mais cela ne nous garantit pas la certitude absolue de la guérison. Cependant, nous pouvons optimiser les occasions de bâtir une foi réceptive.

6. Les personnes devraient se tenir disponibles et se laisser guider par l’Esprit pour des possibilités de conférences, ministères de guérison etc. Elles devraient prier pour cela, et se laisser conduire sans tomber dans une poursuite effrénée des ministres de guérison et des conférences.

7. Elles devraient éviter les déclarations consistant à dire qu’elles sont guéries. En outre, cherchons à empêcher les personnes bien intentionnées de déclarer la guérison ou de mener l’assemblée dans l’intensité de se tenir de façon absolue pour une telle guérison et risquer de vivre ensuite le choc possible résultant d’une telle intensité.

8. Cependant, elles devraient se tenir disponibles vis-à-vis de prophètes établis qui pourraient recevoir des paroles quant à leur situation, briser des liens ou autres déclarations ayant besoin d’être brisés. La situation de mon plus jeune fils est un bon exemple. La première fois qu’il est tombé malade à 1 an, d’une maladie cardiaque mortelle, les médecins n’ont donné aucun espoir et ils ont dit qu’il allait mourir. Des prophètes crédibles ont annoncé la parole qu’il serait totalement guéri et qu’il récupérerait. Nous avons vu la plus incroyable guérison surnaturelle. 11 ans plus tard, lorsqu’il était maintenu en vie artificiellement, nous avons organisé la prière la plus intense pour sa guérison. Cela a été confirmé par des prophètes matures, mais pas un seul de ces prophètes matures ne pouvait recevoir une parole de Dieu qu’il serait guéri, ressuscité des morts etc. Donc nous savions qu’alors que nous luttions, nous ne pouvions nous reposer sur une aucune parole prophétique claire. Même si nous lisions les promesses de la Bible, Dieu ne nous accorda pas la foi de le faire se relever.

Alors prions tous pour la guérison. Construisons notre foi pour cela. Quand la maladie vient, allons d’abord à Dieu, prions et demandons à recevoir la foi pour la guérison. Prions pour la guérison tant que la personne est vivante. Cependant, reconnaissons la souveraineté de Dieu dans ces questions et embrassons toute la Bible et son enseignement dans ces domaines.
Si quelqu’un a la patience pour un livre très expert et très bon, nous recommandons le livre de Michael Brown  « Israel’s Divine Healer ».

Print Friendly