La réconciliation a deux directions : l’une vers Dieu et l’autre vers les personnes. La réconciliation envers Dieu est l’Evangile.  Yéchoua est mort sur la croix pour démontrer l’amour sacrificiel et pour payer le prix de notre pardon.  Ainsi nous sommes réconciliés avec Dieu  (II Corinthiens 5).

Il y a aussi réconciliation entre les hommes.  Si Dieu a fait la paix avec nous, il est juste pour nous de faire la paix avec les autres. Le principe de réconciliation, c’est que nous recherchions toujours à amener l’unité et à prendre des mesures énergiques pour réparer des relations brisées.

Quand une relation est brisée, c’et parce qu’un tort a été commis, ou  perçu comme l’ayant été, par une partie à l’autre  partie.  Yéchoua nous a enseigné à être « proactif » dans les deux directions. Nous devons « aller » vers l’autre personne, que ce soit nous qui l’ayons blessé, ou que ce soit elle qui nous a blessé, ou s’il y a simplement un malentendu.

La réaction enfantine de « c’est lui qui a commencé  » (et par conséquent ce n’est pas de ma faute, et je ne vais rien faire par rapport à ça), est certainement une réaction  naturelle que l’on trouve en chacun de nous.  Pourtant, Yéchoua nous enseigne à vaincre cette tendance et, par la maturité spirituelle, à rechercher l’autre personne dans un effort pour restaurer la relation.

Si donc tu apportes ton offrande à l’autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse là ton offrande devant l’autel, et VA-t’en premièrement te réconcilier avec ton frère  … – Matthieu 5:23-24

La repentance et la réconciliation ont la priorité même sur l’adoration.

La confrontation dans l’amour fait aussi partie de la grâce et de la foi :

Si ton frère a péché, VA et reprends-le entre toi et lui seul. S’il t’écoute, tu as gagné ton frère. – Matthieu 18:15

Dans le premier cas, un frère « a quelque chose » contre toi, dans le deuxième cas,  c’est toi qui a quelque chose « contre lui. »  Dans les deux cas, c’est notre responsabilité d’y ALLER en premier. La valeur centrale de la réconciliation s’exprime par le fait que c’est toujours nous qui faisons tous les efforts possibles pour que la relation soit restaurée, et ce indépendamment de qui a tort.

Print Friendly
By | 2017-03-22T03:01:10+00:00 mars 2nd, 2017|Tags: , , , |0 Comments

Leave A Comment